Géographie


Quelles terres sont visées?

En général, les nouveaux investissements cherchent des terres qui se prêtent à l’installation de monocultures. Les terrains doivent de préférence être fertiles et bénéficier d’un climat favorable, être situés près d’un cours d’eau pour l’irrigation et doivent former des surfaces grandes et cohérentes. Ces terrains se trouvent idéalement dans des régions qui sont bien desservies par des infrastructures de transport – près des grandes routes, des ports marchands et aéroports – afin de pouvoir exporter la production facilement.

A part les conditions géographiques, les prix fonciers jouent évidemment un rôle important. Dans les pays en développement, et particulièrement en Afrique, le prix de bail ou de vente ne représente qu’une fraction du prix qui serait à payer en Europe de l’Ouest par exemple. Cela vaut également pour le prix de la main d’œuvre. A part cela, il est plus facile d’obtenir des grandes surfaces dans les pays qui ont des systèmes fonciers sous-développés et qui ont besoin d’investissements étrangers. Les facilités que peuvent offrir les pays hôtes en termes d’infrastructures, d’allégements fiscaux ou de garanties sont également un facteur important. Finalement, la stabilité politique du pays ciblé est importante pour sécuriser les investissements.

Selon l’initiative Land Matrix, 58,9% des cas d’accaparement des terres conclus ou en négociation seraient localisés en Afrique, 27,9% en Asie, 7,3% en Océanie, 4,3% aux Amériques et 1,5% en Europe (particulièrement en Europe de l’Est).

Quelles cultures sont plantées ? >

geographie