Problématique


C’est quoi l’accaparement des terres?

Le processus de prise de possession de surfaces agraires par l’industrie agro-industrielle entraînant l’expulsion des occupants traditionnels est communément appelé „accaparement des terres“ ou „land grabbing“ en anglais. Une définition uniforme et précise du terme n’existe pas, mais généralement il désigne l’acquisition ou la location de terres arables préalablement occupées, négociée entre un Etat et un investisseur local ou étranger, public ou privé, sans le consentement des occupants traditionnels. Il s’agit généralement de surfaces très importantes, comprenant des milliers d’hectares, et cela occasionne l’expropriation factuelle et souvent l’expulsion de petits paysans ou de communautés indigènes qui occupaient les espaces en question auparavant. En règle générale, les surfaces ainsi concédées sont mises en valeur selon les principes de l’agriculture industrielle avec des monocultures, souvent transgéniques, une forte mécanisation du travail, ainsi que l’utilisation de fertilisants et de pesticides chimiques. La production agricole est intégralement ou partiellement exportée sur le marché mondial.

Cette définition est aussi large parce que les cas concrets sur le terrain peuvent varier considérablement selon la situation spécifique de chaque pays, ainsi que selon la diversité des investisseurs et de la nature des investissements effectués.

Quelle est l’ampleur du phénomène ? >

problematique